À faire et à voir
Patrimoine
À faire et à voir  :   

La pêche aux marsouins (bélugas)



Description

C’était une pêche faite de harts (troncs d’arbres sans branche), qu’on plantait en forme de « C ». Il fallait pour la construire environ 3 500 harts. Une vingtaine d’hommes pouvaient, en cinq marées, planter à la main toutes les harts. À marée baissante, le marsouin entrait dans la pêche, les harts oscillaient et l’animal croyait que c’était un mur. À marée basse, le marsouin s’échouait et les gens n’avaient plus qu’à le « cueillir ». Le 28 mai 1923, on a capturé 87 marsouins dans une seule marée. Avec la peau, on faisait un cuir d’excellente qualité avec lequel on confectionnait des bottes, des lacets et autres objets qui demandaient une résistance considérable. Avec la graisse, on produisait de l’huile employée pour la lubrification des fusils et machines diverses. La pêche commerciale à l’Isle-aux-Coudres fut abandonnée en 1924.



Restez connecté avec l’Isle